Kasélé Watuta Laisi-Congo Kinshasa

Kasele-Watuta-Laisi-RdCongo-Kinshasa-Ecrivain-
  
Kasele Watuta Laisi est né en 1946 dans le Kivu, au Zaïre, décédé en 2012 à Kinshasa. Il était docteur-ès-lettres, professeur de littérature française et comparée à l’Institut Supérieur Pédagogique de Bukavu. Kasele est l’auteur en français et en swahili de nombreuses critiques littéraires et aussi de recueils de poèmes. Il a mis en scène 'La Question', par la troupe de l’Institut supérieur de pédagogie de Bukavu.
Œuvres publiées : 'Écumes', poèmes, Ceruki, 1981 ; 'La Question', théâtre, KLM, 1983 ; 'Grioties', poèmes, Zalya, 1984 ; 'Feuillet de jette', poèmes, 2007 ;
Œuvres inédites : 'Roses et écueils', poèmes, 1971 ; 'Migrations', poèmes, 1981 ; 'Bibi', poèmes, 1986 ; 'Gai, coopérons', nouvelles, 1994 ; 'Gluten, ô terroir', théâtre, 1994.
  

***

  
  

Grioties

[publié dans RN 04 en mars 1992, texte original en français]

  

Kinshasa ! Large coassement malaise sur une fièvre noire. Le soleil, cul sur nos nez, se lave les pieds dans un majestueux liquide souillé par nos parjures et les crachats dégoûtés des ancêtres.

Ma descente effleure les mugissements conglomérés d’une faune. Les chiourmes ont les nerfs à sec : mâchoires rudes, verbe rauque, gâchette nerveuse.

Etonné est mon pied qui tâte le pavé fendillé du cerveau d’un peuple ! Ils sont tumulaires les neurones qui naguère braillèrent l’hymne du grand été.

Vaste est cette matière somnolente surmontée des fondations au bout d’un calvaire inachevé quelque part vers Limete*. Quand donc ces dépits larvés par des nuits de cuite et de coït crieront-ils une furie pour l’avenir ?

  

* * *

  

Des secousses sèches étranglent le sourire d’une enfant blottie contre les côtes décharnées d’une chétive maternité refroidie depuis hier. Le levant n’a plus de soleil pour elles, pauvres corps mal couverts par des haillons que les poux ont déjà désertés.

Bébé du mien pays, les gencives enserrant un sein mort.

Bébé du mien pays, pouls de chaleur, hier dans les entrailles d’une féminité à la moelle tarée.

Hier encore : une chambrette dans un cagibi enfumé, un grabat, contre un reste de mur, grince de froid.

Elle, vingt ans, son fagot d’espoir dévêtu jusqu’aux reins. Lui une bougie à la main ; d’un doigt fébrile il trace sur la peau distendue les capricieux énervements de leur embryonnaire survie.

  

Kasele Watuta Laisi, 1981

[2 poèmes extraits de 'Grioties', Edition Zalya Bukavu, Zaïre (RDCongo)]

  

* quartier de Kinshasa.

  
  

***