REVUE NOIRE, a Story of African Contemporary Arts

© Photo Rotimi Fani Kayodé, Bronze Head, 1989, argentique
photo Rotimi Fani Kayodé, Bronze Head, 1989

Les Abattoirs Musée – FRAC Occitanie Toulouse

02.06.3_2021 > 29.08.2021

Revue Noire, une collection singulière

par Annabelle Ténéze, directrice des Abattoirs – Musée Frac Occitanie

Dans les années 1990, Revue Noire, bien plus qu’une publication, fut révélatrice d’une culture dynamique urbaine en Afrique. L’exposition revient sur cette manière nouvelle d’écrire et de faire découvrir les différentes formes de création contemporaine de ce continent. 

Les Abattoirs Toulouse, de gauche à droite, tapisserie Abdoulaye Konaté, peinture Moshekwa Langa, sculpture à l'avant Moustapha Dimé, sculpture au fond P.Marthine Tayou, peinture sur bâche El Hadj Sy
tapisserie Abdoulaye Konaté, peinture Moshekwa Langa, sculpture à l’avant Moustapha Dimé, sculptures suspendues Pascale Marthine Tayou, peinture sur bâche El Hadj Sy, Les Abattoirs de Toulouse

.

.

En 1990 paraît le premier numéro de Revue Noire. Pendant plus de dix ans et avec un financement essentiellement personnel, cette publication a proposé un travail inédit de recherches et de diffusion des expressions artistiques africaines. De 1991 à 2000, ce trimestriel révèle, en 35 numéros, pays par pays, une représentation artistique jusque-là peu vue et quasiment pas reproduite, la volonté étant de rendre compte de la modernité urbaine et de la créativité du continent africain et de la diaspora dans sa diversité. La revue sillonne l’Afrique et la plupart des continents qui lui sont liés, et consacre des numéros au Sénégal, au Bénin, comme aux Caraïbes ou à l’Océan Indien. Elle s’attache à montrer des formes d’expressions aussi larges que les arts plastiques, la mode, la littérature, le cinéma, mais aussi la photographie, le design, la danse, ou encore la musique et la cuisine. Outil d’information, la revue est aussi un objet artistique. Le choix est celui d’une édition grand format, en couleurs, laissant une grande place à l’image et à la photographie. 

.

.

L’exposition revient sur cette manière nouvelle d’écrire et de faire découvrir les différentes formes de création contemporaine en Afrique. Afin de comprendre l’activité de recherche et le processus de réalisation de cette revue d’art, l’exposition comprend une sélection d’une trentaine d’œuvres d’art qui ont été reproduites dans certains numéros. Elle fait également la part belle à la photographie avec un panorama de près de trois cents photos d’une trentaine de photographes africains historiques et contemporains, soulignant combien Revue Noire, loin d’une simple approche ethnographique de l’image, a permis de mettre des noms sur une histoire particulière et des artistes. La présentation donne aussi un aperçu de la manière dont certains sujets tabous furent abordés, notamment le Sida, dans des vidéos. 

Les Abattoirs Toulouse, photographies de Jean Depara et Augustt Azaglo
photos de Jean Depara et Augustt Azaglo, Les Abattoirs de Toulouse

Bien plus qu’une publication, Revue Noire fut donc révélatrice d’une culture dynamique en Afrique et a joué un rôle déterminant dans la légitimation des artistes africains dans le monde de l’art international, reconnus désormais comme artistes, avant même d’être ‘artistes africains’. 

.

Les créations de Joel Andrianomearisoa et Pascale Marthine Tayou montrent aussi en retour comment les artistes se sont emparés de l’histoire de Revue Noire, aujourd’hui partagée par tous et toutes. 

.

Les Abattoirs Toulouse, photographies de Philippe Koudjina
photos de Philippe Koudjina, Les Abattoirs de Toulouse
Les Abattoirs Toulouse, photographies de Alain Nzuzi polo
Photos Alain Nzuzi Polo, Les Abattoirs de Toulouse

.

.

Les membres fondateurs de Revue Noire sont Jean Loup Pivin, Simon Njami, Pascal Martin Saint Leon et Bruno Tilliette, rejoints ensuite par d’autres membres, dont Isabelle Boni-Claverie, N’Goné Fall, Michèle Rakotoson. Aujourd’hui Revue Noire poursuit son histoire avec des publications de livres d’art, alors que vient notamment de paraître ‘Revue Noire – Histoire Histoires – History Stories’ [éd. Revue Noire, 2020] sur ces moments de rencontres. 

.

Annabelle Ténéze, directrice des Abattoirs, Musée – Frac Occitanie Toulouse

.

@import url(https://www.revuenoire.com/wp-content/plugins/siteorigin-panels/css/front-flex.min.css); #pgc-21994-0-0 { width:100%;width:calc(100% – ( 0 * 30px ) ) } #pl-21994 .so-panel { margin-bottom:30px } #pl-21994 .so-panel:last-child { margin-bottom:0px } @media (max-width:780px){ #pg-21994-0.panel-no-style, #pg-21994-0.panel-has-style > .panel-row-style { -webkit-flex-direction:column;-ms-flex-direction:column;flex-direction:column } #pg-21994-0 > .panel-grid-cell , #pg-21994-0 > .panel-row-style > .panel-grid-cell { width:100%;margin-right:0 } #pg-21994-0 { margin-bottom:px } #pl-21994 .panel-grid-cell { padding:0 } #pl-21994 .panel-grid .panel-grid-cell-empty { display:none } #pl-21994 .panel-grid .panel-grid-cell-mobile-last { margin-bottom:0px } }