I Have Forgotten The Night – Joël Andrianomearisoa

15,0064,00

.

[‘J’ai oublié la nuit’]
Joël Andrianomearisoa

 

Pavillon de Madagascar – 58e Biennale de Venise 2019

Commissaires Rina Ralay-Ranaivo & Emmanuel Daydé
Création musicale Lalao Rabeson & Joël Andrianomearisoa
Production Kantoko & Revue Noire associations

 

Livre d’artiste-catalogue-monographie

 

« I Have Forgotten the Night » est le titre de l’œuvre de Joël Andrianomearisoa représentant le 1er pavillon Madagascar à la 58e Biennale de Venice 2019 et celui de ce livre, à la fois catalogue de la Biennale et monographie de l’artiste. Il englobe plus de vingt ans de pratique artistique, de 1977 à 2019. De fait bien plus que tout cela, il s’agit d’un livre d’artiste qui fait intégralement partie de son œuvre. Comme il le fait chaque fois que le papier imprimé peut être associé à la forme présentée.

 

un livre conçu par Joël Andrianomearisoa – relié sous jaquette de 288 pages 24 x 32 cm couleurs  

en français et anglais (traduction Simon Beaver) – publié en mai 2019 – ISBN 978 2 909571 812

diffusion distribution Art&Paper SAVECA – prix public ttc 64 euros

 

170 œuvres représentées

textes de :

 

– Emmanuel Daydé, historien d’art, critique d’art et commissaire du Pavillon Madacascar [« Nous avons des nuits aussi belles que vos jours’]

– Rina Ranay-Ranaivo, artiste plasticien, commissaissaire du Pavillon Madagascar [‘Dans ses nuits sans sommeil il s’en souvient’]

– Annabelle Ténèze, historienne, directrice des Abattoirs Musée Frac Occitanie Toulouse [‘Dans l’attente du septième jour qui nous réunira aux premières heures de la nui’]

– Didier Montagnié, philosophe, directeur de l’Institut français de Madagascar [‘Icônes du présent’]

– Jean Loup Pivin, architecte, critique d’art, éditeur-directeur de Revue Noire (‘Il’ & ‘Une vie 1977-2019… L’intemporel d’une nostalgie, d’un amour de ses pays, la fragilité du temps’]

– Simon Njami, écrivain, critique d’art et commissaire [‘Le funambule’]

– :mentalKLINIK, collectif d’artistes de Turquie (‘Nous’]

– Pascale Martine Tayou, artiste plasticien

– Joël Andrianomearisoa, l’artiste [‘Un chant retenant la nuit’]

 

et les textes des auteurs malgaches Jean-Joseph Rabearivelo, Elie Rajaonarison et Môssieur Njo

.

Effacer
Catégories : , , ,